Dating

______

Il y a soudainement profusion de sites de rencontre dans mon Facebook; pour les aînés, les malentendants, les mal-entendus, pour les gens proches, les gens croches, les dents croches, pour rencontrer une asiatique, une latina, une gypsie, une vegan, une chrétienne, une musulmane…et même une célibataire de temps en temps.

 

Plus on est confiné, plus on nous agace. C’est comme enfermer un outremangeur dans un buffet chinois et lui interdire de goûter. D’ailleurs je vois aussi passer un site pour outremangeurs non anonyme. J’imagine qu’ils ont un rabais dans les buffets chinois où ils n’ont pas le droit de manger, sinon de consommer une date. 

 

Pour m’amuser, je me suis inscrit sous le nom de Covidski le variant Poloniais qui recherche des mutantes pas trop matantes. Les cougars ne peuvent résister devant ma photo de jaguar. On reste dans le même t’aime. Il y a aussi profusion de labos qui recherchent des cobayes pour des essais cliniques sur le covid. Avec la masse qui végète sur la PCU plutôt qu’aider dans les centres pour aînés, je me dis que ca fait beaucoup de viandes à tester, histoire de joindre l’inutile au désagréable.

 

Parlant viande, je me demande si manger un animal vegan ne fait pas de soi un vegan par appropriation alimentaire. Sinon mon Facebook ressemble de plus en plus à une foire d’empoigne. On s’assomme à coup de mots matraques sur nos gueules patibulaires. On élabore un nouveau lexique: conspis. mautruche ou collabo ( on se croirait pendant l’occupation nazi ). On se fait des scénarios de fin du monde vu qu’on est pas fins et qu’on est pas du monde. J’ai appris notamment qu’on est dirigé par des reptiliens qui vivent dans l’étang profond mais qu’on sera sauvé par des êtres de lumière qui ont de la difficulté à articuler une phrase complète, mais qui ont fait leurs recherches. 

 

Maintenant lorsque je reçois une notification de Facebook me disant qu’untel a répondu à mon commentaire, le coeur me débat et je remet mon armure anti-bashing. Je me prépare des phrases assassines et acérées, puis je me jette dans l’emmêlé à bras pas toujours raccourcis. Ca ne veut pas dire grand chose, mais ca fait joli. On a fermé nos frontières et pourtant on accueille des mutants de partout. On a le mutant anglais, le sud-africain, le brésilien qui danse la samba, le chinois qui agite ses baguettes…et bientôt après les avoir tous brassés dans la marmite à Trudeau, on sortira le variant québécois avec ses jurons et son drôle d’accent grave et colonial, mais Ô tellement sexy. 

 

Avant de quitter, je vous signale que ce court texte a été improvisé sans alcool ni aucun euphorisant. Il n’a pas été testé sur les animaux, ni approuvé par Santé-Canada. Si vous avez lu jusqu’ici, il est trop tard pour vous. Le mal est fait. Pour avoir l’antidote il vous faut trouver le laisser-passer A 38. Bonne chance par Toutatis. Ah ? Ca sonne à la porte. A force d’entendre parler de Pizza Gates je me suis dit qu’il fallait que j’y goûte.

_______________________________________________

Laisser un commentaire

+ 14 = 17

error: Content is protected !!
Aller au contenu principal